bandeau2 bandeau1 bandeau4 bandeau8 bandeau7 bandeau10 bandeau3 bandeau5 bandeau6 bandeau9
Ecole de Santé des Armées

Pour une formation adaptée

Accueil | Actualités | Succès pour les portes ouvertes

Succès pour les portes ouvertes

Mise à jour :18/10/2017

 

1200 personnes ont participé aux portes ouvertes organisées le 14 octobre à Bron. Après une visite de l’école, le public a assisté à un amphi d’information sur l’enseignement dispensé mais aussi sur le métier spécifique de médecin militaire.

« Si vous êtes ici, c’est pour devenir médecin militaire au sein du service de santé des armées  » a déclaré le MGI Foehrenbach, commandant de l’ESA. En effet, « tous les médecins militaires serviront en opérations extérieures » a-t-il ajouté. Ce métier est très diversifié de par ses conditions d’exercice au profit des 3 armées et de la gendarmerie, en France et à l’étranger. En opérations, les médecins militaires pourront servir à bord d’un bâtiment de la Marine nationale, d’un avion médicalisé ou d’un poste médical, au profit des armées, et éventuellement, au profit des populations locales.

Un choix de carrière militaire.

Les candidats admis au concours souscrivent un contrat d’engagement spécial en tant qu’élève officier qui les lie au service pour une durée définie. Le choix de la spécialité se fait en fonction du classement aux ECN en fin de 6e  année : 80 % de généralistes et 20 % de spécialistes. Cependant, au service de santé des armées l’assistanat, ouvert sur concours après 3 ans de pratique généraliste, permet à tout médecin d’accéder à des spécialités hospitalières, médico-militaires ou aux carrières de recherche.

Une formation spécifique

La formation des élèves médecins militaires est spécifique : en plus des études de médecine de l’université Lyon, ils suivent 1800 heures de formation complémentaire médico-militaire sanctionnées par un diplôme reconnu par la conférence des grandes écoles : la qualification opérationnelle en santé des armées (QOSA). L’ESA assure un soutien à cet enseignement sous la forme de contrôles de connaissances et d’enseignements dirigés, voire de coaching pour les élèves en difficulté, notamment lors de la première année.

Un concours d’entrée sélectif

Le concours annuel d’entrée à l’ESA est organisé dans les différentes académies en avril pour les bacheliers âgés de 16 à 23 ans. Il consiste à des épreuves de mathématiques, physiques, SVT et composition écrite. Les candidats admissibles iront ensuite passer une visite médicale d’aptitude avant de passer l’oral devant un jury. Les lauréats du concours intégreront l’ESA début août pour l’incorporation puis la formation militaire initiale et la rentrée pré universitaire. Les inscriptions au concours ont lieu courant novembre jusqu’au 10 décembre sur le site du CIEC de l’éducation nationale.

Haut
Copyright 2017 | Mentions legales
UA-29809718-1