bandeau2 bandeau1 bandeau4 bandeau8 bandeau7 bandeau10 bandeau3 bandeau5 bandeau6 bandeau9
Ecole de Santé des Armées

Pour une formation adaptée

Accueil | Actualités | Exercice MESOS

Exercice MESOS

Mise à jour :17/06/2013  - Direction :  ESA / BAP / CI-CIP

     

Lyon, dans le cadre d’un important exercice de sécurité civile, a été touché par 4 attentats en l’espace de 2 jours les 12 et 13 juin derniers. Cette mise en situation opérationnelle simulée, d’ampleur exceptionnelle, est une première en France et a nécessité l’intervention de plus d’un millier de personnels médicaux, sauveteurs, policiers, démineurs,... français et européens. Le premier exercice – joué à 2 reprises mercredi et jeudi matin - simulait un attentat nucléaire par explosion d’une bombe avec du césium 137 sur un marché, faisant 120 victimes. Le deuxième attentat s’est déroulé dans le métro où du gaz sarin a été dispersé par les terroristes et a engendré 450 victimes. Enfin, la vague d’attentats s’est terminée par l’explosion d’un laboratoire clandestin de production de gaz toxique et une prise d’otage lors d’une tentative d’interpellation par la police, nécessitant l’intervention du GIPN et le déploiement de chaînes de décontamination spécifiques à cette unité.

C’est dans le cadre du rapprochement entre l’ESA et le Service départemental d’incendie et de secours du Rhône (SDIS 69) que 13 aspirants médecins ont pu endosser le rôle d’infirmier ou de médecin pour cet exercice. Ils ont ainsi pu découvrir les principes de prise en charge d’un nombre très important de victimes et les spécificités d’une intervention en milieu à risque NRBCe (nucléaire, radiologique, biologique, chimique et explosif). Les élèves ont été détachés pour l’occasion auprès du Service de santé et de secours médical du Rhône (SSSM 69). Ce dernier les a remarquablement bien intégrés à l’ensemble des manœuvres en leur permettant de prendre part aux premières vagues d’intervenants sur le « chantier », de participer à la prise en charge des victimes au poste médical avancé, de médicaliser les moyens d’évacuation mais également d’assurer le vrai soutien sanitaire opérationnel au profit de l’ensemble des acteurs engagés. Fort heureusement, une formation leur a été préalablement dispensée par le SSSM 69 et le groupement formation du SDIS 69 pour les initier à la médecine de catastrophe, à la prise en charge des intoxications aux gaz organophosphorés (dont fait partie le gaz sarin) et au port de la tenue légère de décontamination. Ils retiendront surement de cette expérience la difficulté de la gestion de victimes en masse et de l’intervention en tenue de protection, très éprouvante lorsque la météo offre un grand soleil et une température de 30°C.

Par ailleurs, 55 élèves de l’Ecole, plus jeunes, ont été également volontaires pour participer à l’exercice en jouant les fausses victimes. Ils ont ainsi pu découvrir l’ensemble de la chaîne de secours déployée, du tri médical à l’avant jusqu’à l’évacuation vers les centres hospitaliers, en passant par les différentes étapes de décontamination.

Aussi, l’ensemble des aspirants médecins ayant participé aux différentes manœuvres de l’exercice tient à adresser ses remerciements au SDIS 69 et à l’ensemble du personnel du SSSM 69 pour leur avoir offert ce qu’ils considèrent être une chance dans une formation de futur praticien.

AM Pierre-Luc HAMELIN

Promotion Médecin capitaine Paul Guénon

Responsable de la cellule secourisme

Haut
Copyright 2017 | Mentions legales
UA-29809718-1